Lutter contre la froideur et le rejet, faire grandir l’amour.

13 décembre 2018

« Comment puis-je changer quelque chose de mon attitude, pour préparer le chemin du Seigneur ? » C’est la question qu’a posée le pape François ce matin, 9 décembre 2018, à l’angélus qu’il a présidé place Saint-Pierre. Il a notamment invité à la réconciliation avec ses frères, sans se demander qui fera le premier pas.
Il s’agit, a expliqué le pape à la foule de 45 000 personnes, « d’assainir les dépressions produites par la froideur et par l’indifférence, en nous ouvrant aux autres avec les sentiments de Jésus… cette attention fraternelle qui se charge des besoins du prochain ».
Il a encouragé « une sollicitude spéciale pour les plus nécessiteux », la lutte contre « l’orgueil et la suffisance » et la reconnaissance de « nos erreurs, nos infidélités et nos manquements ».
« Nous ne pouvons pas capituler face aux situations négatives de fermeture et de rejet, a insisté le pape François ; nous ne devons pas nous laisser assujettir par la mentalité du monde, car le centre de notre vie est Jésus et sa parole de lumière, d’amour, de consolation. »