A quoi sert la Communion

22 juillet 2018

La célébration de la messe, dont nous parcourons en ce moment les
différentes étapes, est centrée sur la communion, c’est-à-dire le fait de s’unir à Jésus. Il s’agit de la communion sacramentelle, et non pas de la communion spirituelle – que l’on peut faire chez soi en disant simplement « Jésus, je voudrais te recevoir en esprit ». Nous parlons de la communionsacramentelle, communion au corps et au sang du Christ. Nous célébrons l’Eucharistie pour nous nourrir de Jésus, qui se donne dans la parole et dans le sacrement de l’autel, afin de nous rendre semblables à lui. Le Seigneur le dit lui-même : « qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi en lui » (Jn 6,56). En effet, le geste de Jésus qui donne à ses disciples son corps et son sang dans la dernière Cène se poursuit encore aujourd’hui à travers le ministère du prêtre et du diacre, ministres ordinaires qui distribuent à leurs frères le pain de la vie et la coupe du salut.
Durant la messe, après avoir rompu le pain consacré, c’est-à- dire le corps de Jésus, le prêtre le montre aux fidèles en les invitant à participer au banquet eucharistique. Nous connaissons ces paroles prononcées depuis l’autel : « Heureux les invités au repas du Seigneur, voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ». Inspiré d’un passage de l’Apocalypse. Cette invitation
nous appelle à vivre l’union intime avec le Christ, source de joie et de
sainteté. C’est une invitation qui remplit de joie et pousse en même temps à un examen de conscience éclairé par la foi. Si d’une part en effet nous pouvons voir la distance qui nous sépare de la sainteté de Jésus, nous croyons d’autre part que son sang a été « versé pour la rémission des péchés ». Nous avons tous été pardonnés dans le baptême, et nous sommes tous ou serons tous pardonnées à chaque fois que nous nous appuierons sur le sacrement de pénitence. N’oubliez pas cela : Jésus pardonne toujours. Jésus ne se lasse pas de pardonner. C’est nous qui nous lassons de demander pardon. (…) C’est une rencontre avec Jésus ! Se nourrir de l’Eucharistie, cela signifie se laisser transformer par ce que nous recevons.