Le bien réalisé sans bruit ni ostentation

15 septembre 2018

« Le bien doit être réalisé sans bruit et sans ostentation… en
silence », a souligné le pape François à l’angélus de ce 9
septembre 2018.
Depuis une fenêtre du palais apostolique donnant place Saint-Pierre, le pape a présidé la prière mariale dominicale en présence de quelque 15 000 personnes. Il a souhaité « la guérison de la peur, de notre peur, qui nous pousse à marginaliser le malade, le souffrant, l’handicapé ». « Il existe différentes façons de marginaliser, même avec une pseudo pitié ou avec le refoulement du problème ; on reste sourd et muet face aux douleurs des personnes marquées par les maladies, les angoisses et les difficultés. Trop souvent le malade et le souffrant deviennent un problème, alors qu’ils devraient être l’occasion de manifester la sollicitude et la solidarité d’une société à l’égard des plus faibles », a-t-il
déploré.
Le pape a alors invité à refuser « l’égoïsme et la fermeture du coeur. » : « C’est le coeur, c’est-à-dire le noyau profond de la personne, que Jésus est venu « ouvrir », libérer, pour nous rendre capables de vivre pleinement la relation avec Dieu et avec les autres. Il s’est fait homme pour que l’homme, rendu intérieurement sourd et muet par le péché, puisse écouter la voix de Dieu, la voix de l’Amour qui parle à son coeur ».