Jeudi Saint : Jésus lave les pieds de ses disciples

30 mars 2018

Pape François

« C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous
aussi, comme j’ai fait pour vous. » (Jn 13, 15). Laver les pieds à cette
époque était réservé aux esclaves : c’était une tâche d’esclave. Les
gens parcouraient les routes, il n’y avait pas d’asphalte, il n’y avait
pas de pavés ; à ce moment-là, il y avait de la poussière sur la route et
les gens se salissaient les pieds. Et à l’entrée de la maison il y avait
des esclaves qui lavaient les pieds. C’était un travail d’esclave. Mais
c’était un service : un service fait par des esclaves. Et Jésus veut faire
ce service pour nous donner un exemple de la façon dont nous
devons nous servir les uns les autres. Une fois, alors qu’ils étaient en
route, deux des disciples qui voulaient faire carrière, avaient demandé
à Jésus d’occuper des places importantes, l’un à sa droite et l’autre à
gauche (Mc 10, 35-45). Et Jésus les a regardés avec amour – Jésus
regarde toujours avec amour – et il a dit : « Vous ne savez pas ce que
vous demandez » (v. 38). Les chefs des nations commandent, dit
Jésus, ils se font servir, et ils vont bien (cf. v. 42). Pensons à l’époque
des rois, des empereurs si cruels, qui se faisaient servir par des
esclaves … Mais parmi vous, dit Jésus, il ne doit pas être ainsi : qui
commande doit servir. Votre chef doit être votre serviteur (cf. v. 43).
Jésus renverse l’habitude historique et culturelle de cette époque –
même celle d’aujourd’hui – : celui qui commande, pour être un bon
chef, où qu’il soit, doit servir. Je pense tant de fois – pas à notre
époque parce que chacun est encore vivant et a la possibilité de
changer de vie et nous ne pouvons pas juger, mais pensons à l’histoire
– si tant de rois, d’empereurs, de chefs d’Etat avaient compris cet
enseignement de Jésus et si au lieu de commander, d’être cruel, de
tuer des gens ils avaient fait cela, combien de guerres n’auraient pas
été menées !