Tous ensemble

26 janvier 2018

La Profession de foi de Pierre, tel est le titre du paragraphe dans lequel Jésus pose à ses disciples cette question : « mais vous, qui dites-vous que je suis ? » (Mt16, 15) ;( Mc8, 29) ;(Lc9, 20). Il pose la question à ceux qu’il a choisi et qui le suivent. Ils ont déjà vu des miracles, des signes, ils ont fait du chemin avec Jésus. Mais il leur pose cette question après avoir écouté leurs réponses par rapport à ce que les gens disent de Jésus !!! Les gens !!!! C’est-à-dire ceux qui ne sont pas du groupe des disciples.
-A quel groupe est-ce que j’appartiens ? Suis-je du côté des gens ou du côté des disciples de Jésus ?
La Joie de l’évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus… Ainsi commence l’Exhortation Evangelii Gaudium du Pape François. Il nous sera impossible de nous entendre questionner par Jésus : « pour vous qui suis-je ? » si nous ne le rencontrons pas ! En plus, il serait injuste de notre part, nous qui nous disons chrétiens, de ne pas donner aux autres ("les gens") la possibilité de rencontrer Jésus et de se laisser questionner par Lui.
-Quand ai-je rencontré Jésus ? L’ai-je jamais rencontré ? Qu’est-ce que je fais pour aider Jésus à rencontrer les autres ou alors pour aider les autres à rencontrer Jésus ? Une vraie rencontre laisse des traces dans la vie, elle engage les personnes qui se rencontrent. C’est le point de départ d’une nouvelle vie ! C’est pourquoi, quand des personnes tombent amoureuses, elles disent : j’ai rencontré quelqu’un. Le chrétien devrait le dire après avoir écouté Jésus parole de Dieu faite chair, après une Messe, une réunion biblique, une catéchèse sur les Sacrements,…