Le B-A, BA du Carême

2 février 2018

Mercredi des cendres 
L’entrée en Carême, les cendres sont un signe de pénitence, d’humilité. Recevoir les cendres c’est reconnaitre que nous sommes fragiles et donc nous avons besoin de la force de Dieu pour vivre selon sa volonté.

Carême
Carême vient de « Quadragesima dies » qui veut dire le quarantième jour, sous-entendu : avant Pâques. (On ne compte pas les dimanches.)
« Quarante jours de désert ... pour reprendre contact avec l’essentiel ... »

Chemin de Croix
Chaque vendredi les chrétiens se souviennent du chemin parcouru par Jésus depuis sa condamnation injuste jusqu’à sa crucifixion, ils prient en méditant les grands moments de la souffrance de leur sauveur.

Pâques
Les chrétiens fêtent la résurrection : le passage de la mort à la Vie de Jésus-Christ, l’événement fondateur de la foi.
C’est la fête centrale et primordiale de l’année liturgique. Cette fête dure cinquante jours (le temps pascal). La résurrection est aussi célébrée chaque dimanche.

Conversion
Le carême inauguré par le mercredi des Cendres est un temps de pénitence et de conversion pour tous les chrétiens.
Il s’agit de rajeunir « cette volonté confiante et fidèle de mettre le Christ au centre de nos vies en nous souvenant qu’il vient aujourd’hui à notre rencontre à travers tout homme. » 

Réconciliation
Le carême, temps de rapprochement avec Dieu, est propice à vivre et peut-être découvrir (ou re-découvrir) le sacrement de réconciliation souvent mal connu.