Ouverts à la grâce

16 octobre 2017

Le chrétien, dans son cheminement quotidien, reste ouvert à la grâce du Seigneur. La grâce est la présence au cœur de l’homme (qui l’accepte) de l’Esprit Saint.
Pour rester ouvert à la grâce, il nous est recommandé une vie de prière. Une vie de simplicité, comme un enfant qui se laisse conduire par sa mère ou son père dans une confiance soutenue par un amour indéfectible. Notre relation à Dieu comme notre Père, à Jésus comme notre Sauveur, à l’Esprit-Saint comme notre consolateur et guide, devrait s’apparenter à celle d’un enfant avec sa famille naturelle. La prière nous forme à vivre ainsi ! Voilà pourquoi saint Paul nous recommande de prier sans cesse, en tout temps (Ph6), de prier les uns pour les autres.
La grâce nous maintient dans l’espérance car notre vie, quelle qu’elle soit, est aimée par Dieu ! Il y agit indépendamment de nos qualités ou de nos faiblesses, ainsi l’espérance soutient-elle notre effort quotidien de tendre vers le Bien. La force de Dieu qui passe par sa grâce va dupliquer nos petits efforts et accélérer notre transformation dans le Christ. Voilà pourquoi il nous faut demeurer ouvert à la grâce.
Marie nous donne le meilleur exemple : « je suis la servante du seigneur » dit-elle, « qu’il me soit fait selon sa parole », des parole simples mais profondes qui peuvent faire l’objet de notre méditation, de nos prières.