La Paque : suivons ce chemin qu’Il nous trace...

28 février 2017

La Pâque, c’est le moment où Jésus vient prendre notre place pour souffrir et mourir pour nous. Voilà pourquoi l’Eglise affirme que la Pâque, c’est l’amour de Dieu jusqu’à l’extrême.
Saint Paul nous enseigne dans sa lettre aux Romains chapitre 5, verset 8 : « la preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ est mort pour nous, alors que nous étions pécheurs ». Trois vérités fondamentales pour notre foi : Dieu nous aime, Christ est mort pour nous, nous sommes pécheurs. Il explique que c’est possible pour un humain d’aimer jusqu’à donner sa vie, et nous le voyons dans les exemples de Maximilien KOLBE qui a pris la place d’un prisonnier dans un camp de concentration et en est mort, ou dans le rêve de Martin Luther KING qui a donné sa vie pour la justice entre tous les citoyens américains,…P.KOLBE et Luther KING ont suivi la même logique : Dieu nous aime, Jésus donne sa vie pour nous sauver.
Etre sauvé à la Pâque n’est pas qu’un slogan mais une démarche concrète de passer d’une situation de péché à un état de grâce. On peut alors accepter ou pas d’être avec Jésus, d’entrer avec lui dans sa Pâque et assumer son choix. Quant à Dieu, il nous dit simplement : « …choisis donc la Vie pour que vous viviez toi et ta descendance » (Dt30, 19). Et Jésus nous dit : « Je suis le Chemin, la vérité et la Vie… ».
La Pâque c’est l’occasion, une fois de plus, de faire un choix !
Dire à Jésus que nous sommes avec Lui, ou ne rien dire et être contre Lui. On peut occuper la place de Pierre, de Judas, de Marie, de Nicodème, de la pécheresse pardonnée, de Simon de Cyrène, de Pilate, d’Hérode, ou du bon Larron. Mais il y a une seule place pour chacun dans la passion de Jésus.