Dieu nous donne son amour (catéchisme du Pape François)

4 août 2017

Lors de l’audience générale du 14 juin 2017, place Saint-Pierre à Rome sous une très forte chaleur qui a contraint les personnes les plus fragiles à trouver abri en salle Paul VI, le pape François a poursuivi sa série de catéchèses sur l’espérance. Il a notamment souligné que personne ne peut vivre sans amour, et que « c’est une bien mauvaise habitude que nous pouvons avoir de penser que l’amour se mérite ». De là vient, selon lui, « une bonne part de l’angoisse de l’homme d’aujourd’hui ». « Dieu aime en premier  », a-t-il poursuivi. Et, il ne nous aime pas « parce qu’il y a en nous une quelconque raison qui puisse susciter l’amour ». Non, « Dieu nous aime parce qu’il est lui-même amour, et l’amour tend naturellement à se répandre, à se donner. » Pour le pape François, le premier pas que Dieu accomplit vers nous « est celui d’un amour originel et inconditionnel ». Citant notamment la parabole de l’Enfant prodigue – « Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion » (Lc 15, 20) –, il a rappelé que l’amour filial est une expression de l’amour chrétien. Car, qui peut aimer de la manière que Dieu aime « si ce n’est un père ou une mère ? » « Il y a quelqu’un qui a imprimé en nous une beauté originelle, qu’aucun péché, aucune erreur ne pourront entièrement effacer », a également précisé le pape. « Nous sommes toujours aux yeux de Dieu de petites fontaines faites pour faire jaillir de la bonne eau. »

14 juin 2017, audience générale du pape François
La Croix, le 14/06/2017 à 16h55