Dialoguer avec Dieu : l’exemple de Zachée

1er septembre 2017

L’histoire de Zachée en luc19 montre comment Jésus vient au-devant de nous pour nouer un dialogue salvateur avec chacun : « descends vite, car il me faut aujourd’hui, demeurer chez toi ! »
C’est avec beaucoup d’amour et un vrai projet de salut que Jésus s’approche de nous. Il nous connaît, il nous voit jusqu’au plus profond de nous-mêmes, et il ose venir à nous ! Pour ceux et celles qui pratiquent l’exercice de la prière et de l’examen de conscience, c’est souvent qu’on ressent quelque chose au fond de son être, quelque chose d’inexplicable, comme une invitation à aller au-delà de soi. Cette invitation de Jésus est salvifique car c’est le chemin d’une relation vraie entre l’homme et Dieu. La prière permet de nouer une relation profonde et sincère qui illumine la vie, panse les plaies, ouvre des chemins de réconciliation, exactement comme avec Zachée. Le Pape François indique aujourd’hui la hauteur vers laquelle l’église et les chrétiens doivent penser la foi et la vie : dialoguer avec Dieu qui nous donnera assez de foi et d’amour pour entreprendre un dialogue vrai avec nos frères et sœurs quels qu’ils soient sans complexe de supériorité. Avec le psalmiste, notre chemin d’humbles chrétiens peut nous aider à supplier le Seigneur : « sauve-moi par ton amour » (Ps31, 17) face à nos hypocrisies, à nos mensonges, à nos désirs de soumettre les autres. Les chrétiens sont invités chaque jour à devenir une oblation entre les mains de Dieu comme nous le conseille saint Paul : « offrir vos personnes en hosties vivantes, saintes, agréables à Dieu, c’est le culte spirituel que vous avez à rendre » (Rm12, 1-2). Puisse Dieu lui-même nous préparer à cette offrande de notre vie à lui dans l’ouverture à sa grâce. Notre prière devrait nous transfigurer, nous transformer et inaugurer un règne nouveau dans notre cœur et dans toute notre vie.